Le poids des secrets : Tsubaki, Hamaguri, Tsubame, Wasurenagusa, Hotaru

Le poids des secrets, Aki Shimazaki

L’été dernier à Arles, je me suis offert le coffret du cycle romanesque Le poids des secrets chez Actes Sud. Cinq courts romans que j’ai enfin sortis de ma pile à lire, poussée par une irrépressible envie de douceur, et que j’ai enchaînés d’une traite : Tsubaki, Hamaguri, Tsubame, Wasurenagusa et Hotaru. Jamais coup de cœur pour un auteur n’aura été aussi fulgurant !

Lire la suite

Bilan de l’édition 2020 du Prix du Meilleur Roman POINTS

Bilan de ma participation au Prix du Meilleur Roman POINTS 2020

L’aventure du Prix du Meilleur Roman POINTS 2020 s’achève et il me faut à présent voter pour mon roman favori ! Je vous invite à découvrir ici les trois romans qui ont eu ma préférence : ‘Les enténébrés’ de Sarah Chiche, ‘Voyou’ d’Itamar Orlev et ‘État de nature’ de Jean-Baptiste de Froment.

Lire la suite

Voyou

Voyou, Itamar Orlev (Points, 2020)

Un beau salopard. Voilà ce que pense Tadek de ce père qu’il n’a pas vu depuis une éternité et à qui il décide de rendre visite en Pologne quand sa femme le quitte. Itamar Orlev livre un très beau roman sur la filiation, violent et poignant à la fois. Sans aucun doute, l’un de mes ouvrages favoris dans la sélection du Prix du Meilleur Roman POINTS 2020.

Lire la suite

Istanbul à jamais

Istanbul à jamais, Samuel Aubin (Actes Sud, 2020)

Après avoir lu les chroniques écrites en prison par Ahmet Altan (Je ne reverrai plus le monde, Actes Sud), me voilà à nouveau à Istanbul avec le deuxième ouvrage du documentariste Samuel Aubin, Istanbul à jamais (paru également chez Actes Sud, juste avant le confinement). 

Ce roman est une déclaration d’amour à Istanbul. Ses paysages, ses saveurs, sa musique, sa lumière, son ambiance, ses chats, ses goélands… Tout y est. 

Lire la suite

Les enténébrés

Les enténébrés, Sarah Chiche (Points, 2020)

Les enténébrés est un roman dense, à la structure complexe et au propos douloureux. C’est un livre qui se mérite, pour lequel j’ai dû m’accrocher. Il faut lui consacrer du temps, se laisser imprégner de son ambiance, parfois (souvent) pesante. Une lecture qui n’a pas été facile en temps de confinement, mais que j’ai, en fin de compte, beaucoup appréciée.

Lire la suite